Nos Chants et Cris

Cri du CKO

 

 

 

(sur l'air de "La Sampa - Richard Gotainer")

 

La Kiné est là, cette fois c'est pas du blabla

Pour niquer vos gonzesses, on a un plan extra :

On caresse le haut et on pénètre le bas.

Ca s'enclenche à l'envers, mais aussi à l'endroit

C'est fini le temps des moi-y'en-a-savoir-pas

Maintenant qu'on est là, on va baiser tout ce qu'il y a

Ca fait : CK !

Et qu'est-ce qu'on a pas en Kiné ?

On n'a pas le tempérament à boire du raplapla

Kiné c'est plus musclé !

Le Semeur

 

 

Le Semeur est le chant de l'Université libre de Bruxelles Il n'a jamais été reconnu comme chant officiel par les autorités universitaires même s'il est chanté lors de cérémonies : il s'agit d'une tradition. Il fut écrit par George Garnir en 1890 à la demande des étudiants qui ne voulaient plus du précédent Chant des étudiants de Wittmeur, devenu professeur, en raison de conflits qui les opposaient à lui et aux autorités académiques. Publié pour la première fois lors de la Saint-Verhaegen 1890 sous le titre Hymne des étudiants - Nouveau chant universitaire

Semeurs vaillants du rêve,

Du travail, du plaisir,

C’est pour nous que se lève

La moisson d’avenir;

Ami de la science,

Léger, insouciant,

Et fou d’indépendance

Tel est l’étudiant !

 

Frère, chante ton verre

Et chante la gaieté,

La femme qui t’est chère

Et la fraternité.

À d’autre la sagesse,

Nous t’aimons, Vérité,

Mais la seule maîtresse,

Ah, c’est toi, Liberté !

 

>Aux rêves de notre âge,

Larges, ambitieux,

S’il était fait outrage

Gare à l’audacieux !

Si l’on osait prétendre

À mettre le holà,

Liberté, pour défendre

Tes droits, nous serions là !

 

Une aurore nouvelle

Grandit à l’horizon;

La Science immortelle

Éclaire la Raison.

Rome tremble et chancelle

Devant la Vérité;

Serrons-nous autour d’elle

Contre la papauté

Université Libre de Bruxelles

i

  • Facebook Clean