LE CANTUS

 

Avec la Guilde Axis

 

           Si tu veux apprendre le B.A.BA du cantus alors lis attentivement ce qui suit, si tu penses tout savoir alors lis ce texte à l'envers, à l’aide d’un miroir, cela fera toujours de l’exercice pour ta petite tête pleine d’eau…
 

Les Règles:
 

1) On s’assied et on se tait.

2) On paie son obole et on attend sa pinte en silence.

3) On allume sa bougie selon la tradition du senior.

4) on ne boit jamais seul mais toujours en silence.

5) Si on l’ouvre c’est pour chanter avec les cantors.

6) Si on veut l’ouvrir quand même on attend le moment adéquat et on lève la mainet on fait calmement : « SENIOR PETO VERBUM ? ».

7) si « HABES » on prend la parole en expliquant « ERGO HABEO ».

8) si « NON HABES » ou « NON HABES PRO TEMPORE » , cf règle 1.

9) On se lève au « OMNES AD LEVITAM ».

10) on s’assied au « OMNES AD SEDES » cf règle 1.

11) on connaît les formules de « récompense et pénitence ».

12) la fumée est un moyen de communication : pas pendant les chants.

13) on trinque aussi haut que l’estime par rapport à son coeur.

14) on obéit aveuglement au senior et au sensor.

15) on pisse avec les autres aux TEMPO et pas autrement.

16) on reste digne dans l’alcool et on sait alors qu’on. Rentabilisera.

17) on fait travailler sa mémoire en chantant sans trop lire.

18) on rend visite aux autres pour voir du pays, ils savent aussi.

19) on extrapole la règle 20 en pensant aux règles de1à 17.

20) on s’amuse comme des fous. Mais on s’amuse avec les règles comme tous les CODEX connus, code de la route, code de travail, code familial,… école de la vie

 

 

Les membres

 

  • Le senior :

C’est le maître ABSOLU de toute la corona.
Seuls les anciens seniors peuvent se permettre de conseiller ce dernier, à leurs risques et périls.
Il a toujours raison et est arbitraire avec ses sujets.
Il dirige les actions des membres car ceux-ci ne savent pas.
Il aide en proposant la solution adéquate.
Il donne la parole mais peut la reprendre.
Il donne le chant mais peut l’arrêter même avant ses cantors.
Il puni, parfois récompense mais jamais ne sera contredit.
Il ne criera jamais car son regard et son maillet suffisent à imposer le silence.
IL est le centre, IL est le savoir, IL vous a vu.

  • Le fuchs-major :

Il délègue ses Fuchs aux membres qui ont un verre vide et il leurs enseigne les finesses des règles du cantus, comme c’est lui qui forme toutes les nouvelles recrues il se doit d’être implacable sur ces règles.

  • Le con-senior :

Bras droit du senior, il apprend à gérer la fougue des membres en écoutant le senior, comme il n’a pas le pouvoir absolu, il a le droit de crier mais cela n’arrive jamais vu que le senior est intransigeant.
Si le senior devait quitter la corona un instant ce serait lui qui prendrait la relève et hériterait provisoirement du DEUS MANI le con-senior apprend, vous en apprend et dort…

  • Le questor :

Personnage certes peu amusant il est là pour faire fructifier le capital afin de pouvoir acheter des bougies, des verres, des fûts et se doit aussi d’emmagasiner un petit pécule supplémentaire pour pouvoir offrir un cantus à certains membres malheureusement démunis (et oui ça arrive..) ou pour pouvoir faire un cantus spécial à prix raisonnable.
ex : noël, plein air, banquet…

  • Le secrétaire :

Celui-ci sert à noter tous les points de la réunion de comité de la guilde.
Ceci afin qu’il reste des traces des éventuelles rectifications d’ordre intérieur.
En effet, chaque guilde est unique et il arrive parfois que l’on change certaines règles du cantus.
Il faut alors noter cela pour que les futurs membres puissent avoir accès aux si précieuses données.
Durant le cantus, il notera aussi les petites faiblesses de vocabulaire de chaque peto.
Cela évitera au senior d'intervenir tout le temps et il les récitera au moment le plus opportun.

  • Les cantors :

Souvent au nombre de deux, ils font régner l’harmonie du chant en proposant au senior des mélodies tantôt motivantes pour la corona, tantôt plus solennelles.
Ils doivent apporter leur touche de nouveautés cantatrices et veiller au respect du juste timbre de chaque chant.

  • Le sensor :

Par les fautes des membres de la corona, dues à leur ignorance grandissante, le senior ne pouvait plus gérer aisément les petos, les pénitences, les récompenses et les chants ainsi que toutes les interventions inappropriées de chaque membre turbulent.
Le sensor est donc apparu pour devoir malheureusement jouer au gendarme au centre de la corona.
Il est les foudres du senior et est aussi arbitraire que lui,
Il désigne de son doigt la personne qui a fauté,
Il décide en silence de sa punition de la main, parfois même du regard, il sévit.
Sa sentence ne peut jamais être discutée.
Tout au plus elle peut se voir suivie d’un à-fond de récompense si le peto de plainte fait rire le senior mais attention à son arbitraire !
Le sensor n’a ni l’envie, ni le temps de vous expliquer pourquoi ou comment et ceci pour ne pas perturber la parole d’autrui voire le chant en cours. Si par votre acharnement verbal vous attirez l’attention du senior, ce ne sera pas lui que l’on placera AD SIBERIAM ! pensez –y !

  • Les fuchs :

Membres débutants dans la guilde, ils pensaient, tout comme vous, tout savoir des cantus. Ha Ha Ha !
Rien ! Ils ne savent rien ! mais maintenant ils en savent toujours plus que vous parce que eux en font partie.
Ils servent à boire aux membres dignes et respectueux de la corona et dans le doute demandent au Fuchs-major.
Malgré les apparences ils apprennent et gravissent peu a peu les échelons de la connaissance.

  • Les membres :

Il n’est pas rare de voir deux parties distinctes de membres,
- les futurs membres et les invités d’autres guildes
- les invités tout court
Placés séparément dans les bras gauche et droit de la corona, ils participent à la fête en ne perdant jamais de vue que il sont en bas de l’échelle. Certains membres ont aussi reçus le savoir et les futurs membres l’apprennent mais jamais ils ne quitteront le droit chemin car des yeux et des oreilles les guettent.

  • Le vergor :

Propre a la guilde d’AXIS il est l’exemple même de l’utilité du secrétaire. Il sert a mettre de l’ambiance en faisant des petos rigolos et des propositions d’à-fonds arbitraires que le senior distribue.
Malheureusement pour lui c’est une tâche risquée car chacun sait que prendre la parole en cantus est a double tranchant !


 

 

Chant de la Guilde Axis

(Air : les rois mages)

 

 

Comme les anciens, qui ont chanté,

Nous sommes épris de la fraternité.

Les traditions et toutes ces belles chansons,

Grâce à la guilde Axis, nous les perpétuerons.

 

Refrain

Ô toi qui veux connaître la guindaille,

Nous t’invitons à venir chez nous.

Les combiérons depuis longtemps ripaillent.

Très vite tu y prendras goût.

 

Comme les anciens, qui ont trinqué,

Durant leurs années d’université,

Nous guindaillerons à grands coups de houblon,

De St V en St V jusqu’à saturation.

 

Comme les anciens, qui ont baisé,

Nous leurs laisserons les vieux débris usés ;

Ces vieux cochons après fornication

Fabriqueront peut être une fille que nous baisserons.

 

Vieux combiérons, nous trinquerons,

Et ce jusqu’à ce qu’on soit rassasié.

Comme vous l’savez nous ne l’serons jamais,

Nous vous proposerons donc de faire quelque à-fonds...

 

Dum, dum ad fundum (bis)

 

(Santé les gaufres et combien de bières

Les combiérons boiront ?

A foison !!)

 

 

Université Libre de Bruxelles

i

  • Facebook Clean